adiós

martes, 16 de julio de 2013

Ça crève les yeux! La campaña publicitaria sobre la inmigración en Francia del Musée de l’histoire de l’immigration. Fotos del exilio republicano

 

(Fuente de las imágenes)

Affiche campagne BETC 1

 

Otras migraciones:

“El problema de los refugiados españoles trae loco al Gobierno de Francia. sarraut, ministro del interior, se refirió a la entrada en masa de más de cuatrocientos mil españoles en territorio francés. Se estudia la posibilidad de enviar a una isla del Pacífico a un núcleo muy elevado de refugiados. me pregunto qué isla será esa y que vida les espera en ella.” (Morla Lynch, Carlos, España sufre. Diarios de guerra en el Madrid republicano, Renacimiento, 2008, p. 770).

Fotos del dossier:

La Retirada ou l’exil républicain espagnol d’après guerre

Retirada, 15 février 1939. Cerbère, frontière franco-espagnole arrivée d’un convoi de réfugiés espagnols © Bettmann-Corbis

Retirada. Le pont frontière de Bourg MadameBourg Madame : le pont frontière où passent les réfugiés, les gardes mobiles les aident à porter leurs bagages. 30/01/1939. « Collection F. Berlic ».

Retirada. Enfants attendants d'être dirigés vers un centre d'héberbgementLL’exode des réfugiés espagnols. « 700 enfants, venant de Puigcerda, sont arrivés hier par le train en gare de la Tour de Carol. Les petits réfugiés attendent dans le hall de la gare d’être dirigés vers un centre d’hébergement. » France Presse n°13, 30/01/1939. « Collection F. Berlic ».

Réfugiés espagnols pendant leur transfert au camp de BarcarèsRéfugiés espagnols pendant leur transfert au camp de Barcarès (Pyrénées-Orientales), mars 1939, Robert Capa © Musée national de l'histoire et des cultures de l'immigration.

 

Retirada : groupe de miliciens déserteursExode des miliciens espagnols : groupe de miliciens déserteurs, sous escorte de garde mobile, conduit de Bourg-Madame à La Tour de Carol où ils seront refoulés. 04/02/1939. « Collection F. Berlic ».

No hay comentarios:

Publicar un comentario